Ottawa en 2050 : Phénomènes météorologiques extrêmes

D’ici 2050, il y aura une probabilité accrue de phénomènes météorologiques extrêmes comme les inondations, les vagues de chaleur, les tempêtes de verglas et les tornades.


Le climat d’Ottawa devient de plus en plus variable et imprévisible. Ces dernières années, nous avons connu une augmentation des épisodes de chaleur, de vent, de pluie et de neige extrêmes. La climatologie nous apprend que ces tendances se poursuivront dans les prochaines décennies.

Voici des exemples de phénomènes météorologiques extrêmes qui se sont produits à Ottawa :

  • Cinq tempêtes de verglas successives en janvier 1998 ont causé des dommages importants aux arbres et aux infrastructures électriques, entraînant ainsi des pannes d’électricité généralisées et l’interruption d’activités à Ottawa et dans la région pendant plusieurs semaines.
  • Une chute de neige avec une accumulation de plus de 50 cm s’est abattue sur la ville en février 2016, ce qui a causé des fermetures dans l’ensemble de la ville et établi un nouveau record de la plus grosse chute de neige en une seule journée.
  • D’importantes inondations le long de la rivière des Outaouais sont survenues au printemps de 2017 et de 2019, occasionnant des dommages matériels considérables et des préoccupations de santé publique concernant.
  • Les tornades de 2018 et de 2019 ont causé des dommages matériels importants et des pannes d’électricité.
  • En juillet 2018, une vague de chaleur accablante prolongée a duré six jours. Le jour de la fête du Canada, à l’heure la plus chaude de la journée, la température ressentie selon le facteur humidex a atteint 47 degrés Celsius.


Ce à quoi nous nous attendons

D’ici les années 2050, dans un scénario prévoyant de fortes émissions , nous pouvons nous attendre à :

  • Une hausse des épisodes de pluie verglaçante, plus particulièrement en hiver;
  • Des conditions favorables aux tempêtes de verglas ou aux tempêtes de neige violentes, aux tornades et aux rafales, aux sécheresses et aux feux de forêt.


Quelles sont les répercussions possibles?

Santé et sécurité publiques
Les phénomènes météorologiques extrêmes, comme les tempêtes de verglas, les tornades, les inondations et les feux de forêt, ont une incidence importante sur la santé mentale et physique des personnes directement touchées et représentent pour celles-ci un fardeau financier. Ils peuvent entraîner des pannes d’électricité prolongées et exercer une pression supplémentaire sur les services d’urgence, de même qu’engendrer des coûts pour la Ville.

Dommages à la propriété et à d’autres infrastructures
Les phénomènes météorologiques extrêmes causent des dommages à la propriété et aux autres infrastructures, comme les routes, les sentiers, les lignes de transmission et de transport d’électricité. Ces dommages coûtent cher à réparer et peuvent perturber la vie des résidents, les entreprises locales et les services de la Ville.

Nous nous pencherons plus attentivement sur les incidences du changement climatique dans le cadre de l’évaluation de la vulnérabilité au climat.

Découvrez les mesures que la Ville applique déjà pour s’adapter aux changements climatiques.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
<span class="translation_missing" title="translation missing: fr-CA.projects.blog_posts.show.load_comment_text">Load Comment Text</span>