Ottawa en 2050 : Pluie et neige

Infographie faisant état des précipitations prévues à Ottawa d’ici 2050. D’ici 2050, la quantité de précipitations annuelle augmentera de 8 % et les précipitations lors d’un jour de pluie pourraient connaître une hausse de 15 %. Nous observerons une diminution de 20 % en ce qui concerne les chutes de neige et de 43 jours pour ce qui est du nombre de jours d’enneigement ainsi qu’une hausse des épisodes de pluie verglaçante en hiver.


Ottawa a connu une augmentation des précipitations au cours des dernières décennies, en particulier au printemps et à l’automne. Ces tendances persisteront à mesure que notre climat se réchauffera. La quantité et l’intensité des pluies augmenteront, tandis que la quantité de neige diminuera.


Ce à quoi nous nous attendons

D’ici les années 2050, dans un scénario prévoyant de fortes émissions , les précipitations dans la région de la capitale nationale devraient, selon les projections, évoluer comme suit.

Augmentation des précipitations totales (sauf en été)
La quantité totale de précipitations (pluie et/ou neige) connaîtra une hausse de 8 % au printemps, en hiver et en automne. Cependant la quantité de pluie en été (de juin à septembre) n’augmentera pas.

Les journées pluvieuses le seront encore plus
Les précipitations annuelles totales augmenteront, mais elles seront concentrées sur le même nombre de jours de pluie. La quantité maximale de précipitations tombant en un jour augmentera de 15 %.

Diminution des accumulations totales de neige
Les chutes de neige annuelles diminueront de 20 %.

Une saison des neiges plus courte
La première neige tombera plus tard dans l’année et la dernière, plus tôt. Par conséquent, le nombre de jours d’enneigement devrait diminuer, passant de 115 à 72 jours.

Augmentation des pluies verglaçantes et des tempêtes de verglas en hiver
Durant les mois les plus froids, on observera probablement une augmentation des chutes de pluie verglaçante en raison de l’augmentation du nombre de jours où la température avoisine zéro degré Celsius. La fréquence des chutes de pluie verglaçante au printemps et à l’automne devrait diminuer.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ce à quoi vous devez vous attendre pour les années 2030 et 2080, consultez la synthèse de l’évolution du climat dans la région de la capitale nationale.


Quelles sont les répercussions possibles?

Nous pouvons nous attendre à ce que les changements dans les quantités de pluie et de neige produisent les effets suivants à Ottawa.

Risque accru d’inondation
Des pluies plus intenses, y compris en hiver, peuvent congestionner les réseaux d’égouts et augmenter le risque d’inondation dans nos rues et nos maisons.

Une augmentation des chutes de pluie au printemps et la fonte rapide de la neige pourraient accroître le risque d’inondation le long des rivières et des ruisseaux.

Santé publique
Les inondations et autres phénomènes météorologiques extrêmes ont une incidence négative sur la santé mentale et physique des personnes directement touchées et exercent une pression supplémentaire sur les services d’urgence. Le risque de blessures en raison de trottoirs glacés pourrait augmenter. La diminution des accumulations de neige pourrait se traduire par une hausse des déplacements actifs en ville, notamment à vélo, à pied ou en patins à roues alignées, ce qui a des effets bénéfiques sur la santé publique.

Réduction du rendement des cultures
La variabilité accrue des précipitations, y compris le risque de sécheresse ou d’inondation, peut réduire le rendement des cultures.

Changements dans l’environnement naturel
La variabilité accrue des précipitations combinée à une hausse des températures peut affecter la croissance des arbres et de la végétation. Les conditions pourraient être plus favorables aux espèces envahissantes alors que d’autres espèces pourraient être en péril en raison des changements dans leur habitat.

Diminution de la possibilité de pratiquer des loisirs hivernaux
La diminution des accumulations de neige associée à un réchauffement de la température aura une incidence négative sur les activités de loisir hivernales, comme le ski de fond et la raquette dans toute la région. Ces activités hivernales sont très prisées de la population locale et des touristes et représentent un atout considérable pour l’économie.

Nous nous pencherons plus attentivement sur les incidences du changement climatique dans le cadre de l’évaluation de la vulnérabilité au climat.

Découvrez les mesures que la Ville applique déjà pour s’adapter aux changements climatiques .


Exprimez-vous!

Quelles seront les répercussions des changements dans les quantités de pluie et de neige pour vous et votre collectivité? Comment pouvons-nous nous préparer à ces changements? Faites-nous part de vos idées en répondant au sondage .

Vos réponses nous aideront à évaluer la vulnérabilité d’Ottawa face au changement climatique et éclaireront l’élaboration de la Stratégie de résilience climatique.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel
<span class="translation_missing" title="translation missing: fr-CA.projects.blog_posts.show.load_comment_text">Load Comment Text</span>