Les normes sur les modèles de trottoir

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

La Ville d’Ottawa est en train de se pencher sur les normes relatives aux deux modèles de trottoir adoptés et souhaite connaître l’avis des résidents sur leur expérience des trottoirs. Elle tient à connaître votre avis dans cette initiative d’examen des normes.

Les résultats de cet examen entreront en ligne de compte dans la rédaction du cahier des charges de la Ville d’Ottawa pour la conception et la construction.

Veuillez soumettre vos commentaires d’ici le 16 février 2021

Contexte

Les normes sur les modèles de trottoir visent essentiellement à assurer l’équilibre entre l’accessibilité, les déplacements des piétons, les incidences sur la sécurité, sur le stationnement et sur les déplacements à vélo, la circulation, l’entretien et l’accès des véhicules

Chef de file dans l’aménagement des environnements accessibles pour tous, la Ville entend, en adoptant les principes de la « conception universelle », recenser, éliminer et éviter les obstacles en appliquant ses Normes de conception accessible.

La Ville a adopté deux normes sur les modèles de trottoir.

Le bateau de trottoir

Pour les trottoirs de 1,8 mètre ou plus, soit la largeur minimum standard à Ottawa, la Ville a adopté le modèle du bateau de trottoir pour l’accès des véhicules, afin d’assurer la continuité de la surface plane et de favoriser l’accessibilité des piétons au point de jonction entre l’allée des voitures et le trottoir.

Pour permettre aux véhicules d’avoir accès aux propriétés, on aménage un bateau du côté de la bordure de la rue afin d’éviter d’abaisser le trottoir jusqu’aux allées de voiture. L’aménagement de bateaux de trottoir réduit la largeur de la surface plane du trottoir.

Par exemple, sur les trottoirs de 1,8 mètre, le bateau de trottoir a 750 millimètres de largeur, ce qui laisse une surface plane de 1,05 mètre.

Le trottoir traditionnel

Ce modèle de trottoir permet l’accès des véhicules de plain-pied et oblige les utilisateurs à s’adapter au changement de niveau vis-à-vis de chaque allée de voiture.

On aménage généralement les trottoirs traditionnels dans les entrées très fréquentées des commerces et des institutions.

On peut aussi aménager des trottoirs traditionnels pour :

  • les cas particuliers comme les pentes de plus de 5 % ou les cas dans lesquels les allées de voitures sont nombreuses et s’étendent sur plus de 20 mètres de longueur;
  • les projets de réfection menés sur les trottoirs seulement, lorsque les conditions existantes sont trop restrictives pour permettre d’aménager des bateaux de trottoir.

Dans le modèle traditionnel, le trottoir a, par rapport à l’entrée, une dénivellation compensée par une bordure de transition qui s’étend sur 2,4 mètres.


La Ville d’Ottawa est en train de se pencher sur les normes relatives aux deux modèles de trottoir adoptés et souhaite connaître l’avis des résidents sur leur expérience des trottoirs. Elle tient à connaître votre avis dans cette initiative d’examen des normes.

Les résultats de cet examen entreront en ligne de compte dans la rédaction du cahier des charges de la Ville d’Ottawa pour la conception et la construction.

Veuillez soumettre vos commentaires d’ici le 16 février 2021

Contexte

Les normes sur les modèles de trottoir visent essentiellement à assurer l’équilibre entre l’accessibilité, les déplacements des piétons, les incidences sur la sécurité, sur le stationnement et sur les déplacements à vélo, la circulation, l’entretien et l’accès des véhicules

Chef de file dans l’aménagement des environnements accessibles pour tous, la Ville entend, en adoptant les principes de la « conception universelle », recenser, éliminer et éviter les obstacles en appliquant ses Normes de conception accessible.

La Ville a adopté deux normes sur les modèles de trottoir.

Le bateau de trottoir

Pour les trottoirs de 1,8 mètre ou plus, soit la largeur minimum standard à Ottawa, la Ville a adopté le modèle du bateau de trottoir pour l’accès des véhicules, afin d’assurer la continuité de la surface plane et de favoriser l’accessibilité des piétons au point de jonction entre l’allée des voitures et le trottoir.

Pour permettre aux véhicules d’avoir accès aux propriétés, on aménage un bateau du côté de la bordure de la rue afin d’éviter d’abaisser le trottoir jusqu’aux allées de voiture. L’aménagement de bateaux de trottoir réduit la largeur de la surface plane du trottoir.

Par exemple, sur les trottoirs de 1,8 mètre, le bateau de trottoir a 750 millimètres de largeur, ce qui laisse une surface plane de 1,05 mètre.

Le trottoir traditionnel

Ce modèle de trottoir permet l’accès des véhicules de plain-pied et oblige les utilisateurs à s’adapter au changement de niveau vis-à-vis de chaque allée de voiture.

On aménage généralement les trottoirs traditionnels dans les entrées très fréquentées des commerces et des institutions.

On peut aussi aménager des trottoirs traditionnels pour :

  • les cas particuliers comme les pentes de plus de 5 % ou les cas dans lesquels les allées de voitures sont nombreuses et s’étendent sur plus de 20 mètres de longueur;
  • les projets de réfection menés sur les trottoirs seulement, lorsque les conditions existantes sont trop restrictives pour permettre d’aménager des bateaux de trottoir.

Dans le modèle traditionnel, le trottoir a, par rapport à l’entrée, une dénivellation compensée par une bordure de transition qui s’étend sur 2,4 mètres.


  • Ce sondage est maintenant fermé.

    Description

    Répondre au sondage
    Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel