L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

La population d’Ottawa devrait atteindre environ 1 402 000 personnes au cours des 25 prochaines années, soit environ 402 000 résidents de plus. La croissance de la ville devra être adaptée à une population diversifiée aux besoins variés, dont une grande partie sera établie à proximité du nouveau réseau de train léger O-Train.

Orléans est une collectivité de banlieue établie qui peut soutenir une nouvelle croissance et de nouveaux aménagements. L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans, qui est en cours de préparation, orientera la croissance afin de créer une communauté polyvalente axée sur les piétons où il fait bon vivre. Le Plan secondaire a pour but d’évaluer les politiques et le zonage afin d’améliorer les possibilités de densification, d’aménagements intercalaires, d’accessibilité au logement et d’emploi. Les membres actuels et nouveaux de la collectivité pourront compter sur quatre nouvelles stations de l’O-train, un accès aux espaces verts et des commodités locales actuelles et futures, tout en profitant de l’évolution graduelle du centre-ville historique d’Orléans.

Secteurs à l’étude

Le couloir d’Orléans est entre le boulevard Saint-Joseph et le boulevard Jeanne-d’Arc dans la banlieue d’Orléans.

Dans le cadre de l’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans, la Ville a établi six secteurs stratégiques où la majorité de la croissance et des aménagements au sein du couloir auront lieu. Ces secteurs comprennent :

Futures stations de l’O-Train dans le cadre de l’Étape 2

  • Jeanne-d’Arc
  • Convent Glen
  • Place d’Orléans
  • Trim

Couloirs

  • Boulevard Jeanne-d’Arc
  • Boulevard Saint-Joseph

Sujets + Thèmes

L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans s’articule sur les sujets et les thèmes suivants.

Quartiers du quart d’heure; densité, masse et échelle; rues complètes et transport actif; domaine public, espaces publics et parcs; climat. Ces sujets sont fondamentaux pour la création d’une collectivité complète où il fait bon vivre.

Quartiers du quart d’heure

Les quartiers « du quart d’heure » sont des milieux compacts bien desservis par les transports où sont regroupées diverses utilisations polyvalentes du sol et une gamme de types de logements et des loyers abordables et où les gens ont accès à des épiceries, à des magasins, à des services, à des écoles, à des services de garde d’enfants, à des emplois, à des espaces verts, à des parcs et à des sentiers. Les quartiers du quart d’heure permettent aux gens de satisfaire à leurs besoins quotidiens ou hebdomadaires à pied en rapprochant les destinations. Ils permettent des déplacements faciles, sécuritaires et agréables entre les destinations.Le Plan secondaire du couloir d’Orléans a pour but de créer de nouveaux liens et d’améliorer les liens actuels donnant accès aux commodités locales afin de soutenir les principes du concept des quartiers du quart d’heure. Comme le montre l’illustration, la concentration des commodités autour d’un couloir central ou d’une plaque tournante limite les répercussions sur les quartiers établis de faible hauteur.


Densité, masse et échelle

La densité, la masse et l’échelle s’appliquent aux bâtiments et aux structures où les gens passeront la plupart de leur temps, y compris le logement et les lieux d’emploi. Les nouveaux aménagements doivent offrir un bon éventail de types de bâtiments qui rempliront diverses fonctions, notamment celle de fournir des logements abordables.

Mobilité

La mobilité est au cœur des liens qui s’établissent dans les collectivités. Cependant, la mobilité ne s’arrête pas aux modes de transport, elle inclut le fait d’avoir des rues qui privilégient le confort des piétons et les options de mobilité durable.

Le Plan secondaire du couloir d’Orléans comportera des politiques qui :

  • précisent que le mode de transport prédominant pour l’aménagement des zones à proximité d’une station de transport en commun et pour les rues menant aux stations est la marche, le vélo ou le transport en commun;
  • réduisent le recours à l’automobile et la dépendance à celle-ci afin de limiter les conflits avec les piétons et les cyclistes, de favoriser l’utilisation des transports en commun et des modes de transport actif, d’améliorer l’environnement local et de réduire les émissions de gaz à effet de serre;
  • régissent le stationnement dans les environs des stations de transport en commun afin de promouvoir l’utilisation d’autres modes de transport et de réduire la dépendance à l’égard de l’automobile.

Domaine public, espace public et parcs

Le domaine public, les espaces publics et les parcs sont essentiels dans toute collectivité où il fait bon vivre. Il s’agit des endroits où les gens se réunissent pour socialiser avec leurs voisins, se reposer et s’amuser après l’école et le travail et devenir actifs. Ces espaces contribuent à créer un sentiment de communauté.

Changement climatique

La Ville s’est engagée à atteindre un objectif annuel d’émissions nettes de gaz à effet de serre égales à zéro d’ici 2050. Cet objectif sera atteint en partie grâce à des aménagements durables et sans émissions. Parmi les autres mesures qui permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de construire une ville plus résiliente, mentionnons l’accroissement du couvert forestier local, la réduction de la dépendance à l’égard des véhicules à occupation unique et l’adoption de la marche, du vélo et du transport en commun pour effectuer la plupart des déplacements.

Échéancier

Le 4 mars 2020, plus de 200 personnes ont assisté à une présentation et à une séance d’information sur le projet. Actuellement, le personnel a pris connaissance des réactions des gens et est en train de brosser un résumé des initiatives préliminaires en s’appuyant sur des consultations et des recherches. Dans les mois à venir, vous pouvez vous attendre :

  • à une journée portes ouvertes (novembre 2021);
  • à la diffusion technique des politiques proposées du Plan secondaire (décembre 2021);

à la production du rapport du personnel au comité (T1 ou T2 de 2022); à la présentation au Comité et à l’examen des recommandations par le Conseil (T1/T2 de 2022). Nous aurons besoin de votre avis dans le cadre de notre examen du couloir d’Orléans.. Nous voulons que les aménagements débouchent sur des quartiers où il fait bon vivre, résilients et recherchés, qui sont favorables au transport en commun et qui offrent la meilleure qualité de vie possible.

La population d’Ottawa devrait atteindre environ 1 402 000 personnes au cours des 25 prochaines années, soit environ 402 000 résidents de plus. La croissance de la ville devra être adaptée à une population diversifiée aux besoins variés, dont une grande partie sera établie à proximité du nouveau réseau de train léger O-Train.

Orléans est une collectivité de banlieue établie qui peut soutenir une nouvelle croissance et de nouveaux aménagements. L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans, qui est en cours de préparation, orientera la croissance afin de créer une communauté polyvalente axée sur les piétons où il fait bon vivre. Le Plan secondaire a pour but d’évaluer les politiques et le zonage afin d’améliorer les possibilités de densification, d’aménagements intercalaires, d’accessibilité au logement et d’emploi. Les membres actuels et nouveaux de la collectivité pourront compter sur quatre nouvelles stations de l’O-train, un accès aux espaces verts et des commodités locales actuelles et futures, tout en profitant de l’évolution graduelle du centre-ville historique d’Orléans.

Secteurs à l’étude

Le couloir d’Orléans est entre le boulevard Saint-Joseph et le boulevard Jeanne-d’Arc dans la banlieue d’Orléans.

Dans le cadre de l’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans, la Ville a établi six secteurs stratégiques où la majorité de la croissance et des aménagements au sein du couloir auront lieu. Ces secteurs comprennent :

Futures stations de l’O-Train dans le cadre de l’Étape 2

  • Jeanne-d’Arc
  • Convent Glen
  • Place d’Orléans
  • Trim

Couloirs

  • Boulevard Jeanne-d’Arc
  • Boulevard Saint-Joseph

Sujets + Thèmes

L’étude du Plan secondaire du couloir d’Orléans s’articule sur les sujets et les thèmes suivants.

Quartiers du quart d’heure; densité, masse et échelle; rues complètes et transport actif; domaine public, espaces publics et parcs; climat. Ces sujets sont fondamentaux pour la création d’une collectivité complète où il fait bon vivre.

Quartiers du quart d’heure

Les quartiers « du quart d’heure » sont des milieux compacts bien desservis par les transports où sont regroupées diverses utilisations polyvalentes du sol et une gamme de types de logements et des loyers abordables et où les gens ont accès à des épiceries, à des magasins, à des services, à des écoles, à des services de garde d’enfants, à des emplois, à des espaces verts, à des parcs et à des sentiers. Les quartiers du quart d’heure permettent aux gens de satisfaire à leurs besoins quotidiens ou hebdomadaires à pied en rapprochant les destinations. Ils permettent des déplacements faciles, sécuritaires et agréables entre les destinations.Le Plan secondaire du couloir d’Orléans a pour but de créer de nouveaux liens et d’améliorer les liens actuels donnant accès aux commodités locales afin de soutenir les principes du concept des quartiers du quart d’heure. Comme le montre l’illustration, la concentration des commodités autour d’un couloir central ou d’une plaque tournante limite les répercussions sur les quartiers établis de faible hauteur.


Densité, masse et échelle

La densité, la masse et l’échelle s’appliquent aux bâtiments et aux structures où les gens passeront la plupart de leur temps, y compris le logement et les lieux d’emploi. Les nouveaux aménagements doivent offrir un bon éventail de types de bâtiments qui rempliront diverses fonctions, notamment celle de fournir des logements abordables.

Mobilité

La mobilité est au cœur des liens qui s’établissent dans les collectivités. Cependant, la mobilité ne s’arrête pas aux modes de transport, elle inclut le fait d’avoir des rues qui privilégient le confort des piétons et les options de mobilité durable.

Le Plan secondaire du couloir d’Orléans comportera des politiques qui :

  • précisent que le mode de transport prédominant pour l’aménagement des zones à proximité d’une station de transport en commun et pour les rues menant aux stations est la marche, le vélo ou le transport en commun;
  • réduisent le recours à l’automobile et la dépendance à celle-ci afin de limiter les conflits avec les piétons et les cyclistes, de favoriser l’utilisation des transports en commun et des modes de transport actif, d’améliorer l’environnement local et de réduire les émissions de gaz à effet de serre;
  • régissent le stationnement dans les environs des stations de transport en commun afin de promouvoir l’utilisation d’autres modes de transport et de réduire la dépendance à l’égard de l’automobile.

Domaine public, espace public et parcs

Le domaine public, les espaces publics et les parcs sont essentiels dans toute collectivité où il fait bon vivre. Il s’agit des endroits où les gens se réunissent pour socialiser avec leurs voisins, se reposer et s’amuser après l’école et le travail et devenir actifs. Ces espaces contribuent à créer un sentiment de communauté.

Changement climatique

La Ville s’est engagée à atteindre un objectif annuel d’émissions nettes de gaz à effet de serre égales à zéro d’ici 2050. Cet objectif sera atteint en partie grâce à des aménagements durables et sans émissions. Parmi les autres mesures qui permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de construire une ville plus résiliente, mentionnons l’accroissement du couvert forestier local, la réduction de la dépendance à l’égard des véhicules à occupation unique et l’adoption de la marche, du vélo et du transport en commun pour effectuer la plupart des déplacements.

Échéancier

Le 4 mars 2020, plus de 200 personnes ont assisté à une présentation et à une séance d’information sur le projet. Actuellement, le personnel a pris connaissance des réactions des gens et est en train de brosser un résumé des initiatives préliminaires en s’appuyant sur des consultations et des recherches. Dans les mois à venir, vous pouvez vous attendre :

  • à une journée portes ouvertes (novembre 2021);
  • à la diffusion technique des politiques proposées du Plan secondaire (décembre 2021);

à la production du rapport du personnel au comité (T1 ou T2 de 2022); à la présentation au Comité et à l’examen des recommandations par le Conseil (T1/T2 de 2022). Nous aurons besoin de votre avis dans le cadre de notre examen du couloir d’Orléans.. Nous voulons que les aménagements débouchent sur des quartiers où il fait bon vivre, résilients et recherchés, qui sont favorables au transport en commun et qui offrent la meilleure qualité de vie possible.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Linkedin Partager le lien par courriel

Plan secondaire du couloir d’Orléans

plus d'un an

L'Étape 2 du réseau de TLR s'appuiera sur les Lignes de la Confédération et Trillium actuelles, ajoutant 40 kilomètres de voie vers l'est, l'ouest et le sud. Les stations Jeanne-d’Arc, Convent Glen (boulevard Orléans), Place-d’Orléans et Trim seront parmi les 23 nouvelles stations ajoutées dans le cadre de l’Étape 2, qui devrait être opérationnelle en 2023. Deux autres stations – au centre-ville d'Orléans et au chemin Tenth Line – ont été identifiées pour un aménagement futur.

Nous avons épinglé l'emplacement des nouvelles stations sur cette carte. Faites-nous part de vos idées pour l'avenir de la communauté autour de ces stations en plaçant vos propres épingles en fonction des catégories suivantes :

  • Mobilité : Où y a-t-il des obstacles au mouvement physique, surtout à pied, à vélo ou en utilisant le transport en commun actuel?
  • Lieux de rassemblement : Où aimez-vous aller pour rencontrer vos amis, votre famille et vos voisins?
  • Points d'intérêt communautaires : Quels sont les sites emblématiques les plus importants à conserver dans votre quartier?

Dernière mise à jour de la page: 06 October 2021, 14:02